Pourquoi malmener les personnages de romans ?

Pourquoi malmener les personnages de romans ?

C’était le 16 juillet, une discussion en direct avec trois autres autrices des éditions Rroyzz sous la houlette bienveillante de l’éditeur, Emmanuel Millet.

Nous avons échangé sur la nécessité, l’art et la manière de malmener nos différents personnages de romans lors d’un débat que je vous invite à revoir en suivant ce lien.
J’étais avec Charlotte Bona, Gabrielle Dubasqui et Siana. Et je sais maintenant que (dans le désordre) l’une aime créer des personnages détestables, que l’autre à eu la vision de sa pentalogie complète dès la création de ses personnages et qu’une autre encore souffre quand elle fait souffrir ses personnages !
Et en prime, nous avons chacune lu un extrait de nos romans.
Bien sûr, je n’ai pas pu m’empêcher de citer mes auteurs fétiches, Flaubert et Eça de Queiros, même s’ils ne relèvent pas de l’imaginaire !

Et vous, lecteurs ou auteurs, pensez-vous qu’il soit nécessaire de malmener les personnages de romans ?😅

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *