Archives de
Mois : octobre 2020

36 situations d’inspiration

36 situations d’inspiration

Le conseil de Margaret Atwood Conseil de Margaret Atwood : « s’inspirer de mythes et d’histoires bien connues ». Dans l’une de ses masterclass, elle insiste sur le caractère indispensable de cette connaissance pour y puiser des idées autant que pour la subvertir. -Ne vaudrait-il pas mieux faire preuve d’originalité ? demandera l’auteur plein d’idées autant que d’enthousiasme. Mais comment être original sans savoir ce qui s’est fait ? L’ignorer, c’est se condamner à réécrire les mêmes histoires que nos prédécesseurs. Alors de quelle originalité…

Lire la suite Lire la suite

Pouvoir et liberté dans les littératures de l’imaginaire

Pouvoir et liberté dans les littératures de l’imaginaire

À l’occasion du mois de l’imaginaire, trois autrices de littérature de l’imaginaire débattent des pouvoirs de l’auteur mais aussi de ceux des personnages et de la liberté d’écrire. Débat animé par Bérengère Bouffaut, directrice de collection aux éditions Kelach, avec Clémence Chanel, Claire Garand et Magali Guyot. Jeudi 21 octobre 2020 à 21h sur Youtube (chaîne : Claire Garand écrivain) Bérengère Bouffaut : https://www.editions-kelach.com/pages/notre-equipe/berangere-duffaut.html Clémence Chanel : http://clemence-chanel.e-monsite.com/pages/mes-publications.html https://www.facebook.com/profile.php?id=100008520468921 Claire Garand https://claire-garand.fr https://www.facebook.com/garandclaire https://www.instagram.com/claire.garand/ Magali Guyot https://www.magaliguyot.com/ https://www.instagram.com/magribouille18/ https://www.facebook.com/Mag58200

« Entre émotions fortes et créatures »

« Entre émotions fortes et créatures »

Un grand merci à Sylvie Anibal du Journal du Centre pour cet article sur mon recueil de nouvelles G.O.N.N.I ! Pour l’anecdote : pendant l’interview défilait derrière nous le cotège d’une manifestation. Il a fallu beaucoup de persévérance à la journaliste pour entendre ce que je racontais ( les manifestants chantaient), et au photographe pour trouver un angle sans banderole !

Lire ou ne pas lire ses propres textes en public ?

Lire ou ne pas lire ses propres textes en public ?

Jeudi dernier, j’ai lu un extrait de ma nouvelle « Des bananes pour Nadia » devant un parterre très attentif et surtout très participatif (il y a même eu des rires à certains passages, ça fait plaisir).Le cadre était superbe : la péniche « Grande fantaisie » sur le quai de l’Oise ! Je remercie d’ailleurs très chaleureusement la revue « rue saint Ambroise » et son directeur Bernardo Toro pour cette très belle soirée de lancement du n° 45.Lire des textes en public sur scène…

Lire la suite Lire la suite