Le « plaisir » de relire et de réécrire…

Le « plaisir » de relire et de réécrire…

La première fois que j’ai relu le premier jet de mon premier vrai roman ( beaucoup de premières fois 🙂 ), j’étais convaincue que ce serait rapide. J’avais onze ans et j’avais dit à mon cousin : « J’en ai pour deux jours, je te le ferai lire après ».

J’en ai eu pour un mois. Et en plus, j’ai abandonné avant d’avoir vraiment terminé tellement j’en avais assez.

La raison de cet échec est simple : je ne savais pas du tout comment m’y prendre.

Aujourd’hui, j’ai plusieurs romans derrière moi et certains publiés. Mais la relecture et la réécriture sont toujours des étapes cruciales que j’aborde seulement quand je me sens prête. La différence, c’est qu’aujourd’hui, je me connais mieux et surtout, que je dispose d’outils adaptés.

Voilà pourquoi je vous présente Revising fiction, de David Madden, qui m’aide toujours, même si je commence à bien le connaître.


Ce n’est pas le livre définitif sur la réécriture, pas du tout. En vérité, il est même bourré d’imperfections ( comme moi 😉 ) mais il me permet de n’oublier aucun point important, car il compile des questions à se poser au moment de la relecture, classées par thème : style, point de vue, narration…

Au fil des ans, j’en ai ajouté d’ailleurs quelques-unes au crayon dans les marges 😁. Et je sais que certaines ne m’intéressent pas du tout ou ne me semblent même pas pertinentes pour le roman en cours.

Mais l’une de mes préférées est celle-ci : « Avez-vous réussi à respecter la logique narrative du récit ? »

La réponse qui vient naturellement est « oui ». Hélas ! Dans mon roman « Les maîtres de la lumière », sans l’oeil perçant d’un de mes trois relecteurs, je n’aurais pas corrigé une énorme bévue qui rendait une scène totalement illogique.

Leçon apprise. Quand je lis cette question, je reprends mon roman, et je revérifie chaque chronologie d’événements.

Si ça prend du temps ? Oui. 😅 Dans mon cas, presque le double de celui de l’écriture, mais c’est parce que je suis un peu pointilleuse, je le reconnais😄.

Bon courage à tous pour vos réécritures !

Et vous, quels sont vos outils de relecture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *