« Sauter par-dessus les ravines »

« Sauter par-dessus les ravines »

Deux spationautes sont aux commandes d’un vaisseau-arche. L’une descend sur une planète tellurique pour vérifier sa viabilité. Verdict : surface mortelle. L’éclaireuse ne peut pas remonter sans contaminer tout l’équipage endormi. Que fait-on ?

Solution logique : on la laisse sur place et on repart. C’est d’ailleurs ce qu’elle propose.

Oui, mais, si elle est devenue votre meilleure amie pendant ce voyage ? Le commandant hésite.

Vous l’aurez compris, la nouvelle de ce premier trimestre 2022 (en retard, et tant pis) évoque ce sentiment « étrange et pénétrant » qu’est l’amitié.

Je ne sais pas si ça finit bien. Votre avis sur ce point m’intéresse.

Ce trimestre, donc, si vous voulez recevoir « Sauter par-dessus les ravines » dans votre boîte mail, il vous suffit de vous abonner à ma lettre de lecture en cliquant ici. Vous recevrez une nouvelle inédite tous les trois ou quatre (ou plus) mois. Simple et gratuit.Et vos commentaires me seront très précieux : envoyez-les moi, je vous répondrai avec grand plaisir !

Et deux petites gâteries ce trimestre :

Pour les amateurs de manuel d’écriture non-conformistes, je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon post de blog sur « L’art du beau mensonge » de Vincent Ravalec.

Et pour ceux qui aiment les beaux mensonges de la fiction, l’interview que j’ai réalisée de Coline Pierré à propos de son roman « Pourquoi pas la vie ? » : une biographie uchronique (si si !) de la poétesse états-unienne Sylvia Plath.

P.S : tous mes remerciements à ceux qui m’ont renvoyé leurs remarques à propos du texte précédent, elles m’ont permis de l’améliorer, et je vous en suis très reconnaissante.

Rédigé en réponse à un appel à textes, celui-ci mérite sans doute du polissage. Si vous avez des suggestions pour l’améliorer, je serai ravie de les recevoir !

Envoi prévu le 7 avril.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *