Inspiration électromagnétique avec du raisin

Inspiration électromagnétique avec du raisin

Quand les éditions Rroyzz m’ont proposé d’écrire une nouvelle de science-fiction pour un nouveau projet (je n’en dirai pas plus, c’est confidentiel :D), j’étais ravie : j’avais justement deux projets dans mon escarcelle, et qui ne demandaient qu’à grandir.

Jamais deux sans trois

Problème : l’un a pris tellement de poids qu’il est en train de se transformer tout doucement en petit roman et l’autre penche désormais plus vers le fantastique que la science-fiction.

Que faire ?

Heureusement, j’avais encore une petite idée SF (parmi le monceau de carnets et de fichiers à idées qui s’entassent sur et sous mon bureau) qui s’est rappelée à mon bon souvenir. Victoire !

Et me voilà partie.

Les joies de la science-fiction

extrait de Toute la physique à portée de main de Vincent Boqueho

J’oublie toujours, quand j’écris de la science-fiction, que je dois me brider. C’est indispensable si je ne veux pas finir assise sous un pommier, avec les Principia Mathematica sur les genoux, à m’extasier sur le grand esprit qui les a composés. Parce que quand même, ce garçon (qui, semble-t-il, était par ailleurs odieux avec son entourage) en avait (des idées).

Bref, je me replonge dans l’électro-magnétisme, moi qui étais très près du radiateur pendant les cours de physique. Donc je peine et m’exalte à la fois en lisant Toute la physique à portée de main de Vincent Boqueho, que je remercie au passage pour ce super bouquin qui m’accompagne depuis des années.

Relectures morne plaine ?

Et tout ça pour quoi ? Pour ne pas raconter trop de bêtises mais aussi pour préciser les éléments compatibles avec la physique contemporaine, ou volontairement fictifs (oui, pourquoi pas, c’est marrant aussi).

La relecture, chez moi, est plutôt vallonnée donc ça tricote et ça détricote à tout va. Là, j’en suis au peaufinage mais ça prend toujours un temps fou.

Bref, je suis en plein retravail de ma nouvelle dont l’un des aspects concerne l’électromagnétisme (cela ne vous aura pas échappé).

Une friandise pour la fin

Et pour terminer voici le raisin tant attendu, qui ne joue aucun rôle dans ma nouvelle mais le raisin, c’est délicieux : grains jumelés de muscat au plasma électromagnétique surprise (c’est en anglais mais ce serait du telougou ou du sumérien, ce serait aussi impressionnant) : https://www.youtube.com/watch?v=wCrtk-pyP0I

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *